Changez l’état d’esprit de vos collaborateurs

Etat d’esprit : soumission, rebellion ou sagesse ?

Dans nos entreprises, nous subissons de plein fouet les mouvements d’humeur du peuple français. Tout se passe comme si une contagion de revendications, de critiques venait pourrir l’état d’esprit de nos collaborateurs. Et pourtant, en tant que patrons de PME, nous faisons de notre mieux. Mais notre mieux n’est plus suffisant. Pourquoi, ce qui fonctionnait hier, ne fonctionne plus aujourd’hui dans notre mode je suis triste car les nouvelles sont mauvaisesmanagérial et de gestion ?

Pendant plusieurs siècles, notre système d’éducation était clairement basé sur la soumission. Il suffisait de hausser la voix, froncer les sourcils, punir, pour obtenir le comportement désiré. C’était la stratégie de la carotte et du bâton. Je te donne une petite récompense si tu as le comportement désiré et une grosse sanction si tu te rebelles. Et ça marchait !!!

Lorsqu’on disait à un enfant “Soit sage !”, on induisait “fait ce que je te demande de faire sans poser de question”. On lui demandait d’être soumis. Nous avons volontairement ou non créé la confusion entre soumission et sagesse.

Avec l’éveil des consciences, la confusion n’est plus de mise !

La sagesse est l’inverse de la soumission. Etre sage, c’est utiliser son libre arbitre, son discernement, pour faire ce qui correspond à nos valeurs, ce qui aligne l’Etre, le Faire et l’Avoir. C’est faire ce qui nous semble Juste et oser dire Non quand ce que l’on nous demande ne nous correspond pas. C’est aussi, pousser une colère salutaire, froide, sans violence lorsque notre parole n’est pas entendue.

Et c’est ce qui se passe dans nos entreprises. A force d’utiliser un vocabulaire vide de sens, d’inonder nos collaborateurs de reporting et de tâches qui ne correspondent pas à leur coeur de métier, ils n’ont plus la satisfaction du travail bien fait. Pourquoi ? Parcequ’ils n’ont plus le temps de faire leur travail !!!!

 

Cerise sur le gâteau, leur pouvoir d’achat diminue et beaucoup ont un mal fou à se loger décemment, à se nourir d’autre chose que des pâtes ou des pommes de terre et ne peuvent même pas amener leurs enfants au cinéma une fois dans l’année !

De plus, le stress au travail est passé de 2 % en 1970 à 80% en 2018 !

L’équation pour un état d’esprit négatif est donc résolue :

Travail vide de sens X Manque de satisfaction X Stress au quotidien = (Etat d’esprit négatif)x3

Une fois cette équation posée, on voit clairement ce qu’il nous reste à faire, nous chefs d’entreprise.

Comment inverser la tendance, pour obtenir un état d’esprit positif ?

Commençons par appeler un chat un chat au lieu d’utiliser une sémentique positiviste et vide de sens.

Parlons métier et oublions un peu les compétences. car qui dit compétence dit principalement savoir être, alors que métier dit savoir faire. Posons nous la question ?

De quoi avons nous le plus besoin pour garantir une satisfaction client optimale (et donc notre business et notre image de marque) ?

De quelqu’un qui est soumis et qui n’ose pas nous dire quand ce qu’il fait n’est pas bon et qui n’ose pas faire de proposition pour garanti un résultat optimum ?

Ou de quelqu’un qui fait preuve de discernement, qui sait faire ce qu’il a à faire, et qui peut potentiellement s’opposer à nos consignes quand il estime que celle là va à l’encontre d’un résultat satisfaisant ?

Mettons la transparence au coeur de notre pratique.

Comme a su si bien le faire Kasuo Inamori avec sa philosophie de gestion, donnons à nos collaborateurs les bons indicateurs pour piloter leur activité. Cela veut dire, mettre la comptabilité au coeur de notre pratique managériale. Osons parler de coût réel du travail, de plus value, de bénéfices et de pertes.

Osons parler de solidarité interservices, d’expérience et de satisfaction client (interne comme externe), fluidifions la communication et arrêtons les sur contrôles et les reporting inefficaces !

Osons la confiance et…

… Rendons leur dignité à nos collaborateurs en les traitant en adultes responsables.

Pouvons-nous résoudre tous les problèmes liès à notre activité avec seulement notre cerveau ou ceux de notre CODIR ?

Ou devons-nous nous appuyer sur l’expertise métier de nos collaborateurs et développer l’intelligence un cerveau rayonne et représente l'inconsient collectif qui peut être responsable du manque de performance de l'entreprisecollective et notre Chiffre d’affaire ?

Seulement, il est difficile de demander à quelqu’un qu’on a toujours voulu soumis de prendre des initiatives et de proposer des solutions. Qui n’a pas entendu ses collaborateurs dire “c’est vous le patron, c’est vous qui devez trouver la solution, moi je suis pas payé pour ça !”

C’est la réponse parfaite du mouton à son berger ! Aprés tout, nous l’avons bien cherché !

Partageons les bénéfices, car la vraie richesse de l’entreprise ce sont les hommes et les femmes qui la constituent.

Et ainsi nous rentrons dans un cercle vertueux permettant de transformer l’état d’esprit  et l’inconscient collectif de nos entreprises vers plus d’engagement, de satisfaction et de mieux vivre ensemble !

…. et Merci  à ceux qui auront lu cet article jusqu’au bout, car une graine de conscience est semée.

Chez Flow Management, nous pratiquons ce que nous affirmons et nous serons heureux de partager notre savoir faire avec vous. 

Pour nous contacter cliquez ICI

Je  Nous Souhaite le Meilleur

pour cette nouvelle année

implication ou reconnaiotre pour motiver

 

Pour en savoir plus sur Flow Management cliquez ici