Dirigeants : relevez le défi de la succession !

Succession de dirigeant, un vrai défi

Tout est question de point de vue. Pour certains, reprendre l’entreprise familiale est une chance, pour d’autres un calvaire. Il n’en est pas moins vrai que la succession reste un vrai Défi.

Comment Réussir la succession ?

Si vous avez la chance de pouvoir bénéficier d’un temps ensemble voici les 4 étapes indispensables pour réussir la succession.

les quatres phases de la succession de dirigeant d'entreprise

 

1) L’Initiation :

Pendant tout votre enfance, vous avez entendu parlé de l’entreprise familiale. Vos parents racontaient l’histoire de l’entreprise, vous la faisait visiter, peut-être même avez-vous fait vos Jobs d’été dans la fonction production.C’est pendant cette initiation que votre parent vous a fait Humer l’air et l’ambiance de sa création. Lors de cette phase d’initiation, le PDG, souvent seul, a pour principale préoccupation le fonctionnement courant et complet de l’entreprise.  Pendant votre enfance, comment vous sentiez-vous. Etiez-vous fier(e) d’être le fils ou la fille du Patron ? Cela vous gênait-il ? Avez-vous démontré de l’intérêt pour l’entreprise ?

Aviez-vous envie (ou pas) que votre parent vous choisisse comme successeur ?

Sachez que c’est lors de cette période que vous avez eu la possibilité d’acquérir une perception positive du rôle de PDG. Car cette phase est totalement liée à votre inconscient. Lors de votre enfance, en fonction dont vous avez entendu parlé de l’entreprise et de ses collaborateurs, vous vous êtes formé une vision :

  • Du Rôle de Patron
  • Des relations Patron-Collaborateurs
  • De la charge et de la responsabilité
  • De l’envie ou de la répulsion de devenir Patron…

2) L’Introduction

Cette deuxième phase peut commencer très jeune. Dés lors que vous commencer à venir régulièrement dans l’entreprise, votre parent peut déjà avoir dit à ces collaborateurs «c’est le futur Patron (ou la future patronne)». Un véritable plan de carrière peut alors être mis en œuvre. Du choix du premier Job d’été, de celui de l’école et de la formation initiale (plutôt formation métier ou formation gestion ?)

Peu à peu, on vous façonne, on vous programme sans même parfois vous demander votre avis. Pendant toute cette période d’introduction vous êtes en apprentissage, vous pouvez passer par tous les échelons (ce parcours est souvent choisi par des patrons autodidactes).

Ce moment est crucial, car c’est le moment de votre choix.

On vous a choisi et on vous le fait savoir.

Et

Vous avez choisi de suivre la voie. (soit en choisissant de subir le choix du parent, soit par intérêt de l’entreprise, mais dans tous les cas vous êtes responsable de votre choix)

Pendant cette période vous vous immergé, vous apprenez en observant. Vous avez  accès à du savoir-faire et à des façons d’assumer des responsabilités et d’exercer l’autorité. Même si vous demeurez souvent confiné à des tâches subalternes. Vous participez peu aux décisions opérationnelles et ne prenez pas du tout part aux décisions stratégiques.

3) Le Règne Mixte

Vous vous rapprochez du pouvoir et il est clair pour l’ensemble des collaborateurs que vous serez bientôt le Patron (la Patronne).

Vous vivez là, une étape charnière de la vie de l’entreprise. Vous avez l’impression que vous ne pouvez plus reculer et :

  • soit vous piaffez d’impatience,
  • Soit cette étape vous fait peur, vous avez l’impression d’être un vilain petit canard déguisé en cygne, vous vivez le syndrome de l’imposteur…

Et en fonction de la personnalité de votre parent cette période sera :

  • Plus ou moins longue,
  • Plus ou moins difficile à vivre.

Car c’est lors du Règne Mixte, le PDG va vous tester sur :

  • Votre capacité à prendre des décisions (et si possible, les mêmes que celles qu’il aurait prises) ;
  • Votre comportement Managérial ( Et là aussi, en fonction des personnalités en présence, il peut avoir des jugements extrêmement douloureux pour vous) ;
  • Votre pouvoir de négociateur, tant avec les partenaires sociaux, que les banques ou les fournisseurs ;
  • Vos dons de gestionnaire etc…

Bref, votre parent a besoin de se rassurer et de vérifier que vous possédez bien toutes les compétences requises pour faire tourner la boite ! Vous devez faire vos preuves pour pouvoir prendre sa place. Cette Mixité du pouvoir, est un moment fort et à haut risque du processus !

4) La phase de désengagement : Le Roi cède sa place au Dauphin !

La dernière phase du processus, celle du désengagement, est caractérisée par l’entrée en fonction officielle du successeur, par le retrait du PDG comme dirigeant de l’entreprise et par le transfert complet des responsabilités, du leadership, de l’autorité et, dans la majorité des cas, de la propriété.

 

Attention danger !

C’est la période la plus critique, le vieux lion ne veut pas laisser sa place et le lionceau n’ose pas la prendre. La succession ne sera pas réglée tant que vous n’oserez pas affirmer vraiment que vous êtes le nouveau patron et qu’il est vraiment tant que vote Parent s’en aille et vous fasse confiance.

Pour sortir la tête haute on peut proposer à l’ex-PDG de préserver son droit de regard sur les décisions stratégiques à titre de président du CA par exemple.

Petite Histoire :

Lors d’un de mes coaching, j’ai eu affaire à un jeune patron de cinquante ans qui était officiellement PDG d’un grand groupe industriel.

Son père était décédé depuis cinq ans, et pourtant il n’avait pas encore osé prendre le bureau du Père. Il avait un bureau au 8ème étage du siège social qui en comportait 9. C’était un petit bureau encombré, dans lequel il prenait de petites décisions étriquées. Or, lorsqu’il a fait appel à moi, son entreprise vivait une crise sévère, due à des changements législatifs qui obligeait l’entreprise à revoir complètement sa gamme de produits. Le climat social était loin d’être serein et il devait faire face à de nombreuses grèves.

Le première question que je lui ai posée a été :

– «Où se trouve le bureau de votre père ?

– Au neuvième étage

– Pourquoi ne l’avait vous pas intégré ?

– Parce que j’aurais l’impression de commettre un crime de lèse majesté !»

Il était en plein dans son syndrome de l’imposteur et ne se sentait pas digne de succéder au fondateur du groupe, alors qu’il en avait toutes les compétences !

Nous avons donc commencé par une action symbolique qui a été de changer de bureau et d’intégrer le Bureau du PDG (et non plus du Père). Ce changement de nom lui a permis de reprendre le leadership, car il était bien le PDG au lieu d’être le fils !

Dans l’article suivant nous dévoilerons comment relever les grands défis du successeur !

Qu’on se le dise !

A propos …

Flow Management soigne l’inconscient collectif de votre entreprise et l’aide à traverser le troisième millénaire. 

Nous accompagnons des PME comme des grands groupes dans la mise en place d’une culture de la bienveillance et conseillons les entrepreurs pour développer de l’Ethique Business. 

Ce que nous préférons ? Les nouvelles missions… Nous ne reproduisons jamais deux fois les mêmes process, car votre entreprise est unique. Elle mérite du sur mesure !

C’est aussi pour cela, que nous pronons le management en pleine conscience. Car la consience crée le plaisir à travers l’action éveillée. et l’action éveillée (c’est à dire que nous n’agissons plus en mode automatique, mais en utilisant notre intelligence adaptative) apporte des solutions innovantes et élégantes aux problèmes complexes.

Nous vous aidons à faire que vos collaborateurs agissent avec Grâce, que vous puissiez consommez toutes vos ressources avec Parcimonie, et que vous vous ouvriez à de nouveaux modes d’inspiration pour trouver plus que ce que vous cherchez (sérendipité).

Pour recevoir nos programmes ou constituer des programmes sur mesure cliquez ICI.

Pour Nous développer un management humaniste c’est important. Et c’est pour cela que nous adhérons Aux Ateliers de l’Entrepreneuriat Humaniste

Pour voir la vidéo sur les AEH  :   https://www.youtube.com/watch?v=DX6RYdzFvVg-

Pour en savoir plus sur notre approche de l’inconscient collectif des organisations

cliquez ici

contactez Flow Management pour connaitre notre démarche d’accompagnement et nos formations Management, performance et notre accompangement QVT : info@flowmanagement.fr ou

en appelant Donia dès aujourd’hui au 06 99 45 69 27

Belle et lumineuse journée !

 

Quel type de manager êtes vous ? faites le test !

Qu’en pensez-vous ? Pour laissez vos commentaires cliquez ici

Pour en savoir plus sur Flow Management cliquez ici

Pour organisez une formation gestion des émotions ou organiser une conférence dans votre entreprise cliquez ici