Manager un collaborateur en stress de fuite

premier niveau de stress, le stress de fuite doit être gérer immédiatement pour avoir les bon s comportements www.flowmanagement.fr

Dans l’article précédent, les trois états du stress, nous avons vu que le premier niveau de stress était le stress de fuite. C’est cette fuite qui nous fait savoir que le stress a pris le contrôle de nos comportements ! Dans cet article nous allons voir comment reconnaître un collaborateur en stress de fuite et surtout comment apprendre à le manager. Il est fondamental de mettre en place le comportement qui permettra à votre collaborateur de sortir de son stress et de voir différemment la situation. En lui permettant de faire une bascule vers son cerveau adaptatif (ou cerveau dauphin), vous l’aiderez à aborder une situation, jugée par lui difficile et à lui trouver une solution adaptée. 

Reconnaître le stress de fuite :

Alors que vous vous adressez à votre collaborateur, vous le voyez qui commence à s’agiter, à faire des pas de droite à gauche, à avoir des gestes parasites non contrôlés. Si vous vous mettez devant lui, son stress augmente encore plus, et si vous lui faites des reproches, il est de plus en plus mal à l’aise. Ses explications deviennent confuses, sa voix est instable, il se met à déglutir, voir même à trembler… Ou alors vous lui dites que vous voulez le voir, et il vous dit qu’il est débordé, qu’il n’a vraiment pas le temps…, qu’on se verra un autre jour, une autre fois, que ce n’est pas important….Il est grand temps de le faire sortir de cet état avant qu’il ne passe en stress de lutte !

Manager le stress de fuite :

Pour le faire sortir de  cet état vous avez trois portes d’entrées :

  • par le physique et le corporel
  • par la prise en compte émotionnelle
  • par la modification de ses pensées et croyances

La porte d’entrée Physique :

Proposez lui d’aller faire un tour, d’aller à la machine à café…marchez d’un pas de plus en plus lent, parlez d’un ton calme et laissez le exprimer ses doutes et ses craintes.

La porte d’entrée émotionnelle :

Ecoutez ses craintes sans en rajouter, ni lui dire qu’il a raison d’avoir peur et qu’à se place vous seriez dans le même état. Dites lui que vous comprenez et essayez de reconnaître si sa peur concerne plutôt :

  1. sa routine est changée, il a peur du changement
  2. il est fermé, borné, de toute manière il ne peut pas changer les choses
  3. c’est blanc ou noir, ça ne peut pas être autrement…Mon collègue me déteste…mon client est obtus…
  4. jl est certain que cela va se passer comme cela, il se base sur des croyances inébranlables
  5. il a le nez dans le guidon, il fait comme cela parce qu’on a toujours fait comme ça dans l’entreprise…
  6. il est complexé, il a peur du regard et du jugement des autres

La porte d’entrée Mentale :

C’est le temps des questions ! Aidez le à organiser ses idées, ses pensées et à les exprimer

Lui permettre de percevoir les enjeux réels de la situation et non les enjeux fantasmés.

Aider le à trouver ses solutions en lui posant des questions ouvertes, en reformulant les réponses et en restant convivial. La pratique de l’humour à se stade peut le faire basculer vers la relativité et le cerveau adaptatif.

 

Pour résumer tout ça une vidéo d’une minute :

Dans un prochain article nous aborderons : Manager un collaborateur en stress de lutte

Pour définir votre niveau de stress : faites le test !

Qu’en pensez-vous ? Pour laissez vos commentaires cliquez ici

Pour en savoir plus sur Flow Management cliquez ici

Pour organisez une formation gestion du stress dans votre entreprise cliquez ici

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *