Motivation primaire : cas pratique

Histoire d’un motivation primaire bien pratique

Il était une fois un de mes clients qui voulait changer son organisation. Jusqu’à présent ses collaborateurs en front office se trouvaient derrière un guichet pour recevoir le public. Les collaborateurs devant la montée des incivilités verbales et parfois physiques se sentaient en sécurité derrière leur hygiaphone et leur micro. Bien sûr, ils avaient conscience que cela représentait un obstacle à la communication. Parfois même ils ne comprenaient pas bien ce que leur demandait l’usager.

Mais un jour :

Les gens d’en haut (le COMEX) décidèrent qu’il fallait absolument décloisonner et être proactif. Pour lutter contre les files d’attente, cette organisation mit en place des guichets automatiques (les clients faisaient le travail à la place des collaborateurs). Mais comme ces pauvres clients se sentaient parfois démunis devant ces machines à délivrer un service, le Comex décida que les anciens guichetiers deviendraient des animateurs d’espace de vente.

C’est ainsi que :

Certains anciens guichetiers trouvèrent que leur métier était plus intéressant comme cela et que les clients étaient moins agressifs. Mais pour d’autres, ce n’était pas la même chanson. Pensez-donc ! Avant le client venait vers eux, maintenant il fallait aller vers le client. Ce n’est pas la même chose ! Et surtout cela ne demande ni les mêmes motivations, ni les mêmes comportements.

D’autres collaborateurs, très réfractaires commencèrent par arriver en retard, puis par cumuler de petites absences de plus en plus fréquentes. Certains mêmes devenaient dépressifs…

Mon client ayant assisté à une de mes conférences…

Concernant les motivations primaires, me demanda de faire un essai avec une personne particulièrement récalcitrante. Chaque fois qu’elle était d’animation d’espace de vente, elle tombait malade. Je la prends donc en entretien et lui demande ouvertement ce qui ne va pas avec cette activité.

«Vous comprenez me dit-elle, j’ai beaucoup de mal à aller vers les gens. Petite,mes parents me répétaient qu’il ne fallait pas aller vers des inconnus. Et maintenant on me demande de faire exactement le contraire. Mais moi, j’ai peur d’aller vers les gens ! Je ne pourrais jamais ! Je crois que je vais être obligée de démissionner.»

Je comprends qu’effectivement elle se retrouve devant une croyance tellement ancrée qu’elle en devient invalidante. Je n’ai pas le temps d’une thérapie et ce n’est pas mon rôle. Je me dirige donc vers un diagnostic de ses motivations primaires et lui demande.

«Quelle activité faites-vous à l’extérieur de votre travail ?»

Elle me répond qu’elle fait de la natation, du vélo et du théâtre. Je lui demande alors ce qu’elle aime dans le théâtre. «j’aime beaucoup jouer des gens qui ne me ressemblent pas du tout. J’aime jouer des gens extravertis, parfois même excentriques. J’aime aussi beaucoup me déguiser. Dans la vraie vie, je m’habille plutôt dans des couleurs sombrent, chocolat, bleu marine ou noir. Au théâtre j’ose les vêtements de couleurs vivent.

J’entends le mot magique «j’OSE»

Et j’ai ma solution ! Je viens de comprendre comment je pouvais mettre le vent de la motivation primaire sur une activité qu’elle a peur de faire.

«Est-ce que si je vous proposais de jouer au théâtre quand vous êtes «animateur d’espace de vente» cela vous poserait un problème ? Lui demandais-je illico.

Comment cela ?

«Tout simplement je vous propose de jouer un personnage, le temps de votre activité «Animateur d’espace de vente». Vous n’êtes plus Nicole M. mais vous devenez Sophie, femme sympathique et souriante, qui adore aller vers les gens pour leur rendre service, et qui s’habille dans des couleurs vives. Vous élaborez votre costume, étudiez votre personnage et ses comportements, comme lorsque vous préparez un rôle au théâtre. Et chaque fois que vous devez animer l’espace de vente, vous revêtez votre costume et vous mettez dans la peau d’une autre.»

«Je veux bien essayer», me dit-elle les yeux pétillants.

Et que croyez-vous qu’il arriva ?

Elle devint l’animateur d’espace de vente le plus populaire de son agence !

Voilà comment on peut mettre du vent de la motivation primaire dans une activité que l’on n’aime pas du tout faire et inverser la tendance.

 

Pour recevoir le tableau des motivations primaires des huit biotypes de l’Approche neuro-cognitive et comportementale cliquez ici

Pour Flow Management développer un management humaniste c’est important, c’est pour cela que nous adhérons Aux Ateliers de l’Entrepreneuriat Humaniste

Pour voir la vidéo sur les AEH  :   https://www.youtube.com/watch?v=DX6RYdzFvVg-

Pour en savoir plus sur notre formation « Impliquer et engager par la Motivation et la Reconnaissance» 

cliquez ici

contactez Flow Management pour connaitre notre démarche d’accompagnement et nos formations Management, performance et notre accompangement QVT : info@flowmanagement.fr ou

en appelant Donia dès aujourd’hui au 06 99 45 69 27

Belle et lumineuse journée !

 

Quel type de manager êtes vous ? faites le test !

Qu’en pensez-vous ? Pour laissez vos commentaires cliquez ici

Pour en savoir plus sur Flow Management cliquez ici

Pour organisez une formation gestion des émotions ou organiser une conférence dans votre entreprise cliquez ici